Rechercher
  • Julie Simonitti

[POINT - POSITION DU CAVALIER]



J'aimerais faire le point sur un sujet que j'aborde très souvent en cours

, à savoir: la position neutre!

Que peut-on qualifier comme étant une bonne position du cavalier et a fortiori, une position neutre?

Décortiquons un peu le joli dessin d'illustration au bas de cette publication:

  • une ligne verticale traverse l'épaule du cavalier, ainsi que sa hanche et son talon,

  • le buste est droit, le regard haut et le menton dégagé,

  • les bras relâchés, tombent naturellement le long du corps,

  • les coudes sont fléchis, juste assez pour que, les rênes étant ajustées, les mains se placent sur la ligne droite allant de la bouche du cheval au coude du cavalier,

  • le bassin est engagé à l'endroit le plus profond du siège de la selle et le poids du buste repose essentiellement sur les 2 ischions,

  • les jambes sont relâchées, pesant de leur poids sur les étriers et puisque les mollets ne sont pas contractés, ceux-ci permettent la descente de la jambe, le talon se trouvant légèrement plus bas que la pointe du pied.


Quel est le maître-mot de cette position d'après vous?

Le RELACHEMENT.

Aucun muscle n'est contracté. Le cavalier tient en selle uniquement par son équilibre et le jeu de ses muscles posturaux.

Cette position est le B-A BA de la communication avec votre cheval car c'est la position dans laquelle vos aides sont silencieuses. Vous ne dites rien, ne faites rien, vous êtes alors en mesure d'écouter les réponses éventuelles de votre cheval.


C'est pourquoi j'insiste tant sur cette position.

Concevez l'équitation comme un dialogue permanent avec votre cheval: vos aides représentant votre voix, vous les utilisez pour poser des questions à votre partenaire. Dans ce cas, le meilleur moyen de connaître la réponse que votre cheval vous donne est de faire silence avec vos aides: donc de revenir dans cette fameuse position neutre. Celle de la descente des aides.


Quelle que soit la position ou le mouvement demandé à votre cheval, à l'instant où celui-ci commence à vous donner la réponse, vous devez revenir à cette position de veille pour observer, écouter, profiter de la réplique que vous donne votre partenaire.


Gardez en tête que votre cheval perçoit chacune des contractions de vos muscles; il sent même si vous penchez simplement la tête à droite ou à gauche. Votre objectif, afin de communiquer de plus en plus finement avec votre cheval, est donc de n'utiliser de contractions musculaires de l'un de vos membres que si celle-ci a un sens. Chaque muscle raccourci ou crispé doit avoir une signification que votre cheval va interpréter et à laquelle il va tenter de répondre.

C'est pour cette raison, pour ne pas brouiller les pistes en émettant des signaux "parasites" que vous devez veiller à toujours revenir dans cette position, dans laquelle vous êtes relâché.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout